enesfr

"Bienvenue en Anthropocène" : réalisation d'une vidéo d'animation#3 Sémiramis et Frédéric, animateurs vidéo

10 août 2015

Dans le cadre du programme pédagogique La Glace et le Ciel, nous avons suivi le travail des animateurs vidéos Sémiramis et Frédéric. Ils ont tous les deux participé à la réalisation de la vidéo d’animation Anthropocène.

Bienvenue en Anthropocène

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Sémiramis, grecque d’origine, je suis venue en France pour faire des études d’animation à l’Ecole des Gobelins à Paris. Diplômée depuis peu, je travaille dans l’animation, je dessine des personnages, je les anime et je fais de la couleur soit pour des séries d’animations, des longs et courts métrages ainsi que pour la publicité.

Je m’appelle Frédéric, je travaille dans l’animation et l’illustration de personnages pour des courts et longs métrages. Informaticien de formation, je me suis orienté vers l’animation que j’ai appris en autodidacte à force de pratique.

Medium 1Sémiramis

Medium 6Frédéric

Des mots pour décrire votre métier ?

Patience. On peut être amené à dessiner un personnage ou un décor plus d’une centaine de fois avant d’atteindre le résultat voulu. Pour avoir une idée du temps que prend la réalisation d’une animation, il faut savoir que sur une grosse production on nous confie des missions de deux secondes d’animations par jour. La création d’une animation c’est vraiment très long ! (rires)

Passion pour le dessin. Pas besoin d’avoir un “don”, l’important c’est la passion. A partir du moment où l’on aime dessiner la technique s'acquière ensuite avec la pratique.

Excitant. En tant que free-lance nous changeons régulièrement de projet et donc de thématique et d’univers. C’est un vrai challenge que de devoir s’adapter en permanence aux nouveaux projets. Il faut avoir le goût de l’aventure, ne pas avoir peur de ne pas savoir sur quel projet on travaillera demain.

Moral fort. Notre personnalité et notre moral du moment ressortent énormément sur la qualité de nos dessins. Malgré notre expérience, il nous arrive de douter de notre capacité à encore bien dessiner et on peut vite entrer dans un cercle vicieux si l’on perd trop confiance.

Medium 5

Qu’est-ce qui vous passionne ?

La créativité. C’est la raison pour laquelle nous faisons ce métier. Le dessin nous permet d’imaginer des choses que l’on ne peut pas faire vivre dans le monde réel. Créer de vrais univers et emmener les gens avec nous et les faire voyager. Les films "classiques” sont limités par plein de facteurs : les prises de vue, la technique et même les lois de la physique alors qu’avec le dessin les possibilités sont infinies ! Notre seule limite c’est notre imagination.

Pensez-vous que l’animation devrait être un outil plus utilisé pour la pédagogie ?

Absolument, comme ça on aura plus de travail ! (rire). Plus sérieusement l’animation est beaucoup plus impactante, tous les symboles qu’elle génère permet une meilleure mémorisation du message que l’on souhaite faire passer. Avec les mêmes propos on peut faire mémoriser plus de choses.

Medium 2

Quelles sont les différentes étapes de la réalisation d’une vidéo d’animation ?

Le réalisateur, ici Loïc Fontimpe, nous fournit le storyboard. Normalement il y a une étape d’animatique (filmer le storyboard et enregistrer les voix par-dessus) pour avoir le rythme de chaque plan et une continuité dans la vidéo. Par manque de temps, nous avons passé cette étape.

Ensuite, on anime chacun des plans du storyboard sur l’ordinateur via notre tablette graphique. Nous n’avons pas forcement réparti chacun des plans selon les sensibilités des dessinateurs puisqu’il fallait travailler vite, tout le monde a travaillé sur les décors et les personnages. Le travail de groupe prend le dessus sur les envies de chacun, c’est très important d’avoir une bonne cohésion. Chacun de nous est polyvalent c’est aussi notre métier que de savoir s’adapter.

Début d'animation sur tablette graphique 1
Début d'animation sur tablette graphique 2

Medium affiche anthropo